Vous êtes ici

Travailler sur le patrimoine mondial à l'UNESCO?

Mathilde, stagiaire de Wallonie-Bruxelles, partage son expérience à l'UNESCO

 

Mathilde Daufresne, étudiante en histoire de l'art à l’Université Libre de Bruxelles, réalise depuis septembre un stage pour la conservation du patrimoine mondial à l'UNESCO. Elle nous partage son expérience. Une inspiration pour d'autres étudiants de Wallonie-Bruxelles.

 

Mathilde, quel était votre expérience dans le monde culturel avant ce stage?

J'avais réalisé un stage de six mois au musée Folon à la Hulpe où j'ai participé à la mise en œuvre du logiciel de gestion de la collection. J'ai travaillé à l'augmentation des données liées aux inventaires de la collection et à l'établissement des liens entre les œuvres. C'était une expérience très enrichissante où j'ai pu développer mes compétences d'analyse d'œuvre et de conservation numérique. 

 

Pourquoi un stage à l’UNESCO ? 

En tant qu’étudiante en histoire de l’art, je suis toujours à la recherche d’affiner mes connaissances sur le monde de l’art et ses institutions muséales et culturelles.
Le stage proposé par Wallonie-Bruxelles International au sein de la prestigieuse organisation onusienne de l'UNESCO à Paris correspondait en tout point à mon aspiration; mes compétences linguistiques en matière de rédaction ainsi que ma connaissance des enjeux patrimoniaux pouvaient être mises à profit.

 Unesco_drapeau.jpg.png

 

Quelles sont vos missions ?

En tant que stagiaire dans l’Unité Europe et Amérique du Nord du Centre du patrimoine mondial, j’apporte un appui au suivi de l’état de conservation des biens inscrits sur la fameuse Liste du patrimoine mondial.

Mes tâches consistent notamment à :

- Effectuer des recherches et aider à rassembler des informations;

- Rédiger la  correspondance avec les États parties et la société civile;

- Préparer la communication et les réunions de la Convention du patrimoine mondial

- Préparer les missions de suivi et travailler sur les Chaires UNESCO en lien avec le patrimoine mondial. 

Un stage très varié et très prenant. J'ai le sentiment de participer à une cause large en faveur de la conservation du patrimoine mondial.

 

Des futurs projets ? 

Je souhaiterais intégrer une galerie d’art moderne et contemporain italien pour expérimenter un autre versant du monde de l’art et de sa culture. Cela me permettrait également de me spécialiser un secteur d’activité qui me passionne.

Unesco_batiment.png

Un dernier mot ?

Un grand merci à Wallonie-Bruxelles International de m’avoir offert cette opportunité de stage à l’UNESCO et de me permettre de vivre une expérience enrichissante sur tous les fronts: professionnelle, intellectuelle, relationnelle et personnelle.

 

Un stage au patrimoine mondial en 2023? Appel à candidatures

SI toi aussi comme Mathilde, tu veux faire un stage à l'UNESCO pour contribuer à la préservation du patrimoine mondial, postule au stage en patrimoine mondial de février à juin 2023 avec une bourse de Wallonie-Bruxelles International. Délai : 11 décembre 2022 à minuit   

Détails: http://wallonia.fr/fr/actualites/offre-de-stage-en-patrimoine-mondial-lunesco-paris